Freud et le café

Le Evening Standard de Londres rapporte que 40 000 personnes ont signé une pétition demandant au magasin qataro-londonien Harrod’s d’arrêter la vente d’un type de café le Kopi Luwak. C’est le café le plus cher du monde. Certains restaurants offrent une tasse pour 60 livres sterling et on le trouve dans le commerce pour un prix variant de 100 $ à 600 $ le kilo.

Ces grains de folie sont le produit de la digestion partielle de fruits du caféier consommés par un petit civet originaire d’Indonésie, le luwak. Des ouvriers les récupèrent dans leurs déjections.

Capturés dans la jungle, ces animaux sauvages sont élevés en cage dans des conditions épouvantables. Les luwaks se rongent les pattes et ont une durée de vie très courte.

Peureuse, Harrod’s vendrait maintenant un café produit par un animal péruvien l’uchunari, à des prix qui peuvent atteindre 10 000 $. Un coffret luxe « The decadence » incluant caviar, Dom Perignon et kopi luwak est proposé à 20 000 livres sterling, pour les grands malades de ce monde.  En langage freudien, se faire du café avec les excréments d’un animal a certainement un rapport avec l’argent.

http://www.theguardian.com/lifeandstyle/wordofmouth/2013/sep/13/civet-coffee-cut-the-crap

http://luxury.harrods.com/search?w=kopi%20luwak

Ce dernier lien ne fonctionne plus, mais pas la folie court toujours..Consultez le lien précédent.

Publicités
Cet article, publié dans Psychiatrie sociale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s