Au four et au moulin

Les employé(es) des garderies font des « brassées de lavage » durant les heures de « bureau » disait la ministre. Il faut donc en tenir compte dans leur rémunération…

Et le ministre Bolduc ? Il faisait bien « quelques » patients (plus ou moins 1500) pendant qu’il était député. Non pas ? Est-ce qu’on lui enlevé son salaire de député quand il faisait médecin et vice-versa ?

S’il faut une justice, s’il faut que chacun fasse sa part, peut-être faudrait-il que ceux qui prétendent ré-équilibrer le partage du fardeau social consultent un miroir. Qu’il s’agisse du million de Barrette (nous avons de bonnes raisons de croire que les membres de la Fédération des spécialistes tiennent compte du coût de leurs cotisations quand ils établissent leurs honoraires), qu’il s’agisse de la minuscule part des députés dans leur fond de retraite (que nous payons en fin de compte), qu’il s’agisse des avantages fiscaux (gains en capital, exemptions, subventions), ou encore des avantages « marginaux » de ces politiques qui empochent des sommes folles comme conférenciers ou conseillers privés, il faut tout revoir, sans s’acharner sur les plus démunis, ceux qui, si nous les aidions, pourraient enfin trouver une place et nous aider à rebâtir une société digne.

Publicités
Cet article, publié dans Démocratie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s