Couillard-Barrette, ou comment faire disparaître la médecine publique

Un reportage à l’émission « La Facture » de Radio-Canada du 30 mars a montré comment, pour « désengorger » les urgences, M. Couillard a permis aux optométristes de recevoir les patients en urgence ophtalmologique. Ces « privés » devaient ainsi s’occuper de ces patients en première ligne, leur donner les soins requis ou référer les cas compliqués à un ophtalmologiste.

Mais voilà, très rapidement, M.Couillard a bien fait comprendre à tout le monde « qu’il [le gouvernement] manquait d’argent et qu’il fallait alors faire payer les patients pour certains services donnés par les optométristes ». Un bon moyen de diminuer les dépenses de santé en les refilant aux patients tout en permettant aux optométristes de facturer des soins de santé qui, peu de temps avant ce tour de magie, étaient gratuits.

On se doute bien que les fameuses supercliniques factureront à l’état les scans, les radios et les soins à un prix bien supérieur à qu’ils coûtent dans les hôpitaux. Les propriétaires des supercliniques privées voudront des bénéfices et les médecins et les spécialistes qui y travailleront ne sont déjà pas inclinés à remettre en cause leur rémunération. Selon La Presse, « les salaires des médecins ont augmenté de 500 millions $ cette année et bondiront encore de 540 millions au cours de la prochaine en vertu des ententes qui arriveront à échéance en 2015. Leur rémunération a augmenté de 67 % en cinq ans. Il y aurait une autre augmentation de 150 millions au total pour 2015-2016 et 2016-2017 ». Un « rattrapage » disent Couillard et Barrette. Et vous-même, votre salaire a-t-il « rattrapé » le salaire de votre homologue Ontarien ?

Une fois les supercliniques mises en place probablement par Gaëtan Barrette, il ne faudra pas s’étonner si Couillard décrète que le gouvernement « manque d’argent » et que les patients devront payer une partie des services reçus. Combien ? 20 %, 30 % ? Les salaires des spécialistes augmenteront-ils encore pour rattraper ceux des Américains ? C’est la cage à homards de Couillard et Barrette, un ticket modérateur sans débat à l’Assemblée Nationale, un tour de magie. Pouf la médecine publique !

Publicités
Cet article a été publié dans Démocratie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s